Être rappelé

Sauveteur secouriste au travail

Certificat de Sauveteur Secouriste du Travail

Sessions : Formations initiales et recyclages

Durée de Validité : 2 ans

FORMATION ORGANISEE EN INTER/INTRA-ENTREPRISES

Dates et tarifs : nous consulter

DUREE

  • Formation initiale 2 jours soit 14 heures
  • Maintien et actualisation des compétences 1 jours soit 7 heures

PUBLIC CONCERNE

Personnel de l’entreprise volontaire pour réaliser les gestes de premiers secours lors de situation d’incidents ou d’accidents.

Pour les PAH (personnes atteintes de handicap), merci de nous contacter.

PRE-REQUIS

  • Document de référence INRS (V7.01/2020)
  • Effectif : 4 personnes minimum – 10 personnes maximum

INTERVENANT

  • 1 formateur SST expérimenté et certifié

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (+ Annexe)

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Dans le respect de l’organisation, et des procédures spécifiques de l’entreprise le SST doit être capable de :

  • Assimiler les comportements de prévention face à une situation dangereuse
  • Mettre en œuvre un comportement et une conduite à tenir face à un accident du travail.
  • Assimiler dans les réflexes de protéger, prévenir, examiner, alerter ou faire alerter, informer et secourir.

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

A l’issue de la formation, le stagiaire doit être capable de :

  • Le cadre juridique de son intervention
  • Connaître son rôle de SST au sein de l’entreprise
  • Connaître les missions des différents acteurs de la prévention, internes et externes à l’entreprise
  • Supprimer ou de faire supprimer des dangers dans une situation de travail, dans la limite de son champ de compétence, de son autonomie et dans le respect de l’organisation de l’Entreprise et des procédures spécifiques fixées en matière de prévention.
  • Informer son responsable hiérarchique et/ou la (les) personne(s) chargée(s) de prévention dans l’Entreprise ou l’Etablissement, de la /des situation(s) dangereuse(s) repérée(s)
  • Reconnaître les dangers persistants éventuels qui menacent la victime de l’accident et/ou son environnement. Supprimer ou isoler le danger, ou soustraire la victime sans s’exposer soi-même
  • Examiner la (les) victime(s)
  • Alerter ou faire alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise ou l’établissement
  • Secourir. Effectuer l’action (succession de gestes) appropriée à l’état de la (des) victime(s)

MOYENS & MODALITES D’EXECUTION

Inter-entreprises Intra-entreprise
ARDROM FORMATION CLIENT ARDROM FORMATION CLIENT
Formation en présentiel sur site
Vidéo Projecteur Ordinateur
Dépliant SST remis à chaque participant
Ponts roulants & portiques + accessoires
Feuille d’émargement signée matin et après-midi

CONTENU DE LA FORMATION

PARTIE THEORIQUE

  • Le cadre juridique de l’intervention du SST
    • L’obligation de porter secours
    • Les limites de responsabilités du SST dans l’Entreprise et en dehors de l’Entreprise

  • Le rôle de sauveteur secouriste du travail
    • Le rôle du SST dans l’Entreprise et en dehors de l’Entreprise
    • La place du SST en articulation avec les autres intervenants en cas d’accident
    • Comprendre le mécanisme de l’accident, appréhender les concepts de danger /
    • Phénomène dangereux, situation dangereuse, événement dangereux, dommage, risque
    • Connaître les principes de base de la prévention.
    • (Statistique CARSAT AUVERGNE RHONE ALPES – INRS)

  • Les dangers dans une situation de travail
    • Observer et identifier les dangers
    • Repérer les personnes exposées aux dangers
    • Supprimer ou faire supprimer des dangers ou isoler les personnes dans une situation de travail
    • Les actions possibles à mettre en œuvre pour assurer une prévention ou une protection adaptée

  • Informer son responsable hiérarchique et/ou la (les) personne(s) chargée(s) de prévention dans l’Entreprise ou l’Etablissement, de la / des situation(s) dangereuse(s)
    • L’organisation de la prévention de l’entreprise et les personnes qu’elle implique
    • Articulation de l’action avec les autres acteurs de l’Entreprise
    • Construction du contenu de l’information
    • Transmission du contenu de l’information
    • Description de la situation dangereuse
    • Description et justification des actions éventuelles mises en œuvre

  • Protéger – Supprimer ou isoler le danger – Dégagement d’urgence
    • Les signaux d’alerte aux populations
    • Les consignes de protection
    • Conduite à tenir face aux risques d’attaques terroristes
    • Les 4 familles de dangers persistants (Mécanique, électrique, thermique et toxique)
    • Les 3 types d’actions possibles pour mettre en œuvre une protection adaptée
    • Les matériels et les moyens adaptés en adéquation avec les dangers de son secteur d’activité pour permettre une suppression efficace
    • Les personnes habilitées ou expertes pour la mise en œuvre des moyens ou matériels
    • Les moyens ou les actions à mettre en œuvre lorsque la suppression immédiate du danger n’est pas possible
    • Les critères de choix qui permettront de définir la faisabilité ou non du dégagement d’urgence sans s’exposer au(x) danger(s)
    • Les techniques de dégagement
    • Les critères de choix des techniques de dégagement
    • Description et justification des actions éventuelles mises en œuvre

  • Examiner et mettre en œuvre l’action choisie en fonction du résultat à obtenir
    • Les signes d’alerte de la vie menacée
    • Les résultats à atteindre empêchant l’aggravation de l’état de la victime
    • Ordonner les priorités des résultats à atteindre

  • Alerter ou faire alerter
    • Les éléments du message d’alerte
    • Conduite à tenir
    • Identifier qui alerter et dans quel ordre en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise
    • Les critères prédéfinis de choix des personnes pour déclencher l’alerte
    • Transmission des consignes d’alerte et du message
    • Les moyens de secours présents et leur emplacement

  • Secourir
    • Effectuer l’action (succession de gestes) appropriés à l’état de la (des) victime(s)
    • Identification du résultat à atteindre
    • Choix de l’action à effectuer en fonction du résultat à atteindre, justification de l’action
    • Réalisation de la (des) technique(s) liée(s) à l’action à mettre en œuvre
    • Les différentes situations : La victime saigne abondamment, la victime s’étouffe, la victime se plaint de malaise, la victime se plaint de brûlures, la victime se plaint de douleurs empêchant certains mouvements, la victime se plaint d’une plaie qui ne saigne pas abondamment, la victime ne répond pas mais elle respire & la victime ne répond pas, et ne respire pas
    • Appréciation de l’efficacité de l’action mise en œuvre
    • Vérification de la persistance du résultat attendu
    • Repère de l’apparition de nouveaux signes : mise en œuvre des actions appropriées

METHODE ET MOYENS PEDAGOGIQUE

  • Méthode pédagogique
    • Participative, impliquant les candidats.
    • Apport théorique et pratique constant axé sur les gestes à mettre en place et conduite à tenir afin de prodiguer les soins de 1er secours en attendant l’arrivée des secours spécialisés.
    • Un document « livret de formation » est remis à chaque stagiaire
    • La formation se déroule dans une salle de réunion, mais peut en même temps se dérouler dans les ateliers ou autres lieux de l’entreprise pour les mises en situation d’accidents.

  • Moyens / Outils
    • Formateurs SST expérimentés dans les activités de formation secouristes
    • Vidéo projecteur / diaporama pédagogique
    • 3 mannequins pédagogiques (nourrisson / enfant / adulte) et dispositif de protection individuelle
    • 1 défibrillateur automatique externe avec accessoires (outil pédagogique)
    • Kit de membres sectionnés, garrot, pansements compressifs, trousse de secours, gants stériles, couverture de survie, tapis de sol, coupe de tête…….
    • Salle permettant les entraînements au sol
    • Accessoires et articles permettant de simuler les différentes situations d’accidents ou d’incidents traités
    • Matériel d’entretien des mannequins et accessoires
    • Livret remis à chaque stagiaire, reprenant les connaissances indispensables qu’un sauveteur secouriste du travail doit posséder

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

  • QCM
  • Etude de cas
  • « Cas Concrets »
  • Interrogation orale

VALIDATION DU STAGE

Les critères d’évaluation utilisés pour la validation sont transcrits dans une « Grille de certification individuelle des compétences du SST». A l’issue de cette évaluation certificative, un certificat de Sauveteur Secouriste du Travail valable 24 mois sera délivré au candidat qui a participé activement à l’ensemble de la formation et fait l’objet d’une évaluation favorable. En cas de non certification, le candidat devra participer à une nouvelle session initiale.

Demande de rappel

Vous souhaitez :

Vous êtes intéressé par :

En savoir plus